Plein les yeux

Plein les yeux

Art de rue, art éphémère, le street art n’existe et ne perdure qu’à travers le regard. Peut-être est-ce la raison pour laquelle l’œil est omniprésent dans les œuvres. Mais chacune avec ses nuances, qui m’ont donné envie de les faire vivre à travers une histoire.

Parfois, rien ne va plus, on était amoureux d’une personne qui avait « des yeux de biche » .

Paris 18ème, passage des Abbesses – Janv. 2021
Urrugne – Août 2019
Boulogne-sur-Mer – Août 2020

… Au point qu’on avait toujours envie de lui dire « T’as d’beaux yeux, tu sais ».

Paris 18ème, rue Briquet – Janv. 2021

Mais ça a mal tourné le jour où notre amour nous a « lancé un regard noir »,

Paris 18ème, rue Antoine – Janv. 2021 – Claks

Prague, Stare Mesto – Sept. 2019

ce jour où on s’est senti « transpercé par son regard » .

Paris 20ème, rue de Ménilmontant – Juil. 2020 – 13bis
Lurcy Lévis – Août 2020 – Oji
Paris 13ème, rue Cantagrel – Juin 2020
Paris 18ème, rue Briquet – Clacks
Paris 11ème, rue de la Forge royale – Juin 2019

Alors on se dit que c’était trop beau pour être vrai. Peut-être ai-je eu « les yeux plus gros que le ventre » ?

Gand – Juil. 2020 – Hofstraat
Gand – Juil. 2020 – Hofstraat

 Et puis on déprime, on a l’impression d’être « sous le regard des autres » ,

Lille, 29 rue Lestiboudois – Juin 2018 – Jean Faucheur – Réalisé dans le cadre de la BIAM #1 organisée par le Collectif Renart.
Lille, 29 rue Lestiboudois – Juin 2018 – Jean Faucheur – Réalisé dans le cadre de la BIAM #1 organisée par le Collectif Renart.

qu’on vous « tient à l’œil » ,

Paris13ème, Bd Vincent Auriol – Oct. 2016

Paris 10ème, rue Saint-Maur, Juil. 2020 – WèkUp
Lurcy Lévis – Août 2020 – Ted Nomad
Rome – Janv. 2019 – Photo: Alina C.

qu’on est « dans l’œil du cyclone » ,

Catane – Fév. 2019 – ROSH 333
Cergy Pontoise – Fév. 2020 – Arty Stobart
Paris 18ème – Rue du Calvaire – Mai 2021

bref, qu’on n’a « plus que ses yeux pour pleurer » .

Lille Citadelle – Nov. 2020 – Iksté
Lurcy Lévis – Août 2020 – Antonin Rêveur
Paris 10ème, place Jan Karski – Juil. 2020 – JR
Paris 11ème, rue de la Fontaine au Roi – Sept. 2019
Paris 13ème, Lavomatik – Juin 2020

Et on se dit qu’il faut peut-être partir, aller dans un endroit si familier qu’on peut y « aller les yeux fermés ».

Paris 13ème – Juil. 2020 – Exposito Art
Paris 13ème – Juil. 2020 – Exposito Art

Et là, pas besoin de « regarder à la loupe »,

Ajaccio, gare – Oct. 2015 – Photo: Daniel M.S.
Moscou – Mai 2018 – Photo: Anne-Catherine O.

ni d’ »écarquiller les yeux ».

Paris 18ème, rue Briquet – Janv. 2021 – Emilybeer – brode
Paris 20ème, rue Dénoyez – Juil. 2017
Paris 20ème, rue des Pyrénées – Oct. 2019
Paris 20ème, rue des Pyrénées – Oct. 2019
Paris 18ème – Rue Briquet – Mai 2021

Il suffit de « garder les yeux grands ouverts »

Paris 20ème – Sept. 2017 – Regina
Valparaiso – Déc. 2015 – Photo: Bernard L.

pour s’émerveiller à nouveau.

Cette personne qui me « fait de l’œil »,

Berlin – Oct. 2009
Gand, Sint Pieternieuwstraat – Juin 2020
Paris 4ème, rue de Rivoli – Mars 2020 – Photo: Valérie D.
Lille Bois Blancs – Mars 2019
Montreuil, rue Galliéni – Juil. 2019

Je « n’en crois pas mes yeux » !

Paris 20ème, av. Belgrand – Sept. 2018

Du coup, on regarde le monde « d’un œil neuf »,

Paris 13ème, rue JS Bach – Mars 2019
Paris 19ème – Bassin de la Villette – Janv. 2020 – Percheye
Paris 2ème – Mars 2018
Gand – Juil. 2020 – F. Rooseveltlaan
Paris 18ème, Place E. Goudeau – Mai 2019 – Süyer

on a « les yeux qui papillonnent ».

Paris 20ème, rue des Envierges – Oct. 2019 – 13bis

On sait que, peut-être, bientôt, « on y tiendra comme à la prunelle de ses yeux ».

Paris 20ème – Sept. 2017
Lens, rue du Chemin vert – Mars 2020
Paris 19ème, rue d’Aubervilliers – Juil. 2017

Laisser un commentaire