A l’occasion de la journée internationale de la femme 2019, un hommage aux femmes en lutte

A l’occasion de la journée internationale de la femme 2019, un hommage aux femmes en lutte

1. Rue d’Aubervilliers

En 2015, dans le cadre de l’ouverture de la Gare SNCF RER E Rosa Parks, la ville de Paris a demandé au collectif d’artistes GFR (Génération Freedom Ride) d’animer la mise en œuvre d’un projet artistique participatif d’envergure autour des valeurs portées par la militante américaine Rosa Parks. Pour cela, la SNCF a mis à disposition un mur  de près de 500 mètres de long, situé à la croisée des 18e et 19e arrondissements.

Le projet « Rosa Parks fait le mur », a donc vu collaborer les habitants du quartier avec cinq artistes de renommée internationale au cours de seize ateliers de pratique artistique et d’ateliers-débats. L’atelier animé par l’artiste étatsunienne Tatyana Fazlalizadeh a fait émerger le harcèlement de rue dont sont victimes les femmes du quartier, et leur volonté de prendre leur place dans l’espace public en toute sécurité et d’afficher leurs droits. Pour illustrer cela, GFR, en lien avec le collectif féministe « La Rage » a proposé aux femmes d’imprimer en sérigraphie leur portrait et de les coller sur le mur, comme sur un forum.

IMG_2141
Juil. 2017

IMG_2150IMG_2149IMG_2148IMG_2147IMG_2146IMG_2143

C’est dans ce même esprit qu’a travaillé Tatyana Fazlalizadeh.

IMG_2191
Juil. 2017

IMG_2192

IMG_2194

IMG_2195

IMG_2196

IMG_2197

IMG_2198

2. Un hommage à quelques femmes emblématiques

Rosa Parks,

IMG_2240
Paris 19ème, rue Riquet, juil. 2017
IMG_1647
Montreuil, oct. 2017

Simone Veil,

20190221_122220
Paris 18ème, fév. 2019 (photo de Mattéo D.)
IMG_1055
Paris 3ème, déc. 2018

Germaine Tillion,

IMG_0332
Paris 20ème, rue de Tourtille, sept. 2017

Geneviève De Gaulle Anthonioz,

IMG_0333
Paris 20ème, rue de Tourtille, sept. 2017

Thérèse Clerc, militante féministe décédée en 2016. Elle a fondé en 2000 à Montreuil, la « Maison des Femmes », ouverte aux femmes victimes de violence, en insertion ou réinsertion, puis, en 2012, la « Maison des Babayagas », lieu autogéré par les femmes âgées qui y résident, pour «vieillir ensemble en citoyens indépendants, libres et utiles»

IMG_1676
Montreuil, rue de l’Eglise, devant la Maison des Femmes; oct. 2017

Louise Michel,

IMG_7582
Paris 19ème, Bassin de la Villette, sept. 2018

 3. Les murs ont la parole

IMG_0604
Paris 3ème, sept. 2017
IMG_0614
Paris 3ème, sept. 2017
IMG_6031
Paris 19ème, rue Curial, août 2017

4. Les luttes des femmes latino-américaines

S. Pryen-1
México DF, oct. 2018
IMG_2922
« C’est la femme qui lutte qui est belle ».  Collectif chilien Concegraff, Paris 19ème, rue de l’Ourcq, juil. 2017                                                                                                                          

 

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire